Le diaporama de synthèse de l’ensemble des contributions, établi par les membres du comité de pilotage est disponible en cliquant sur ce lien.

Conférence et table ronde du vendredi 29 mars

La conférencière s’est appuyée sur les résultats d’un questionnaire auquel les participants des JPP avaient répondu en amont du colloque :

  • Pour vous, la « professionnalisation à l’université » c’est
    plutôt une bonne chose
    ce n’est pas vraiment une bonne chose
    je n’ai pas d’avis à ce sujet

  • Quels sont les premiers mots qui vous viennent à l’esprit quand vous entendez « professionnalisation à l’Université » ? (5 mots maximum)

  • En dehors du stage, « la professionnalisation à l’Université », selon vous, ça passe par quoi ?

  • Des choses à ajouter ?

Conférence : Sabrina LABBÉ
« Professionnalisations dans l’enseignement supérieur : quelles représentations ? »

Lien vers le diaporama de la conférence

Dans le tumulte des réformes actuelles, ce colloque offre le temps de la réflexion avant l’action, le luxe de la concertation entre pairs pour mieux appréhender les enjeux collectifs. Les injonctions à la professionnalisation questionnent parfois, irritent certains qui les ont mises en œuvre bien avant qu’il n’en soit question ou au contraire effraient ceux qui peinent à traduire en compétences les domaines universitaires jusque-là éloignés des préoccupations professionnelles. Plus avant, les évaluations de nos formations paraissent parfois contradictoires, voire non pertinentes, au regard des efforts fournis dans un contexte où le monde du travail est de plus en plus incertain.
Mais l’enseignement supérieur tout entier est invité aujourd’hui à répondre à cette préoccupation sociétale qui consiste à préparer nos jeunes aux métiers de demain. Dans cet objectif sommes-nous tous au fait de ce que l’on entend au juste par « professionnalisation » ? En avons-nous tous la même représentation ? Ce qu’attendent les jeunes est-il conforme à ce que nous mettons en place ? Les politiques mises en place prennent-elles en compte les contraintes de terrain ? Le monde du travail et le monde de l’éducation sont-ils réellement prêts à coopérer ? Pourquoi des résistances perdurent-elles quand d’aucuns sont plus que convaincus ? Existe-t-il des représentations divergentes, des incompréhensions, ou bien des dimensions idéologiques sous-jacentes viennent-elles heurter nos convictions ? Ce sont toutes ces questions qui animent mes travaux actuels.
Ainsi après la présentation de quelques résultats de recherches qui donneront à voir l’existence de différentes représentations chez différents publics ou sur différents objets de professionnalisation, je soumettrai en guise de conclusion ces quelques interrogations qui m’animent aujourd’hui tant sur le plan scientifique que sur le plan pragmatique et ce sera le débat qui offrira à ce colloque une conclusion des plus symboliques : faire de ces sujets qui nous préoccupent tous, œuvre commune.

Sabrina LABBÉ

Maître de conférences en Sciences de l’éducation à l’Université de Toulouse 2 Jean Jaurès
Directrice du Service Commun Universitaire d’Information, d’Orientation et d’Insertion Professionnelle (SCUIO-IP)
Responsable pédagogique du diplôme des Hautes Études des Pratiques Sociales
Membre du Conseil Scientifique National du PEC (Consortium de 30 universités autour de la démarche intitulée Portefeuille d’Expériences et de Compétences)

 

Table ronde
« Quelle professionnalisation pour les métiers d’aujourd’hui et de demain ? »

Participants :

  • Sandrine TESSEAU – Airbus
  • Brigitte MOREAU – Les Chantiers de l’Atlantique
  • Jean GAROS – Garos Industries
  • Yannick LEROUX – Doosan
  • Nicolas BALLY – Man Energy Solutions France

Animée par

Sophie KENNEL

Directrice de l’IDIP de l’Université de Strasbourg, Chargée de mission Pédagogie et Professionnalisation pour l’ADIUT