Sessions

7 sessions seront proposées :

Dans les IUT, des réseaux pédagogiques d’enseignants existent depuis longtemps. Ils sont souvent disciplinaires (GEII, langues, communication, etc.), mais croisent aussi des problématiques transversales (PPP, RI, alternance, pédagogie, etc.). Avec le développement des dispositifs de soutien à la pédagogie universitaire, y compris dans les IUT, la création de cellules et service de pédagogie a aussi permis de fédérer les actions et les acteurs au niveau local. Les maîtres mots de l’engagement dans ces réseaux sont le partage de pratiques, la mutualisation et la capitalisation, l’essaimage, le développement professionnel et la réflexivité sur ses pratiques. Ils répondent clairement au besoin de proximité, d’identité et d’appartenance, et même de reconnaissance des acteurs de terrain. Ces réseaux ont aussi souvent un objectif opérationnel : mettre en place une évaluation des enseignements pertinente ou améliorer la réussite de publics particuliers par exemple.

Communications

La collaboration entre enseignants peut prendre des formes variées dans nos IUT : elle peut se décliner dans une formation, dans un IUT, dans un réseau d’IUT, dans un collectif d’enseignants d’une même discipline. Quel que soit le réseau, les objectifs sont les mêmes : échanger et réfléchir autour d’activités et de problématiques communes. S’ils sont souvent révélateurs de la transformation pédagogique qui s’opère dans les formations des IUT (DUT et licence professionnelle), les dispositifs interrogent alors sur leur impact dans la pédagogie et dans les acquis des étudiants sachant que cette démarche de collaboration nécessite de l’intérêt pour les acteurs de terrain mais aussi de l’engagement des différents acteurs. La question de l’évolution de ces réseaux et de leur pérennisation se pose alors.

Communications

Les projets sont désormais présents dans toutes nos formations mais peuvent prendre différents aspects : projets tutorés, individuels ou collectifs, par module ou transversaux, intra-département, inter-départements, collaborations avec d’autres composantes, établissements ou même avec des partenaires professionnels. Nos pratiques d’enseignement et d’accompagnement sont transformées lorsque l’on entame une démarche projet avec les étudiants. Des expériences sont présentées et nous amènent à nous questionner : Quels peuvent être les impacts des projets sur l’apprentissage, la motivation et la réussite des étudiants ? Peut-on fédérer massivement les enseignants autour de la mise en place de ce type d’enseignement ? Quel lien entre projet pédagogique et professionnalisation des étudiants ?

Communications

Partie intégrante de la formation en DUT, les projets permettent aux étudiants de collaborer entre eux, avec les enseignants, avec des étudiants d’autres disciplines et avec l’extérieur. La pédagogie en mode projet les amènent à changer de posture, devenir acteurs de leurs apprentissages et à prendre des responsabilités en termes de production. On s’intéressera, au travers des expériences qui sont présentées, à la façon dont les étudiants réagissent vis-à-vis des notions nouvelles à acquérir tout en ayant une obligation de résultat, au fait d’être éventuellement dépendant d’autres groupes pour faire avancer leur propre projet, du cadre que le projet apporte en termes de motivation. Quels sont les ingrédients qui favorisent la réussite d’une démarche projet ?

Communications

Aujourd’hui, il paraît impensable de penser partenariat, collaboration, et bien sûr réseau, sans évoquer les outils numériques. Assurément ces outils répondent au besoin de faciliter les échanges entre les communautés de travail et sont pensés plutôt comme des effets de la construction des partenariats existants : des outils de médiation entre acteurs. Mais penser les outils numériques comme les conséquences des partenariats est bien évidemment très réducteur. Leur utilisation ne s’arrête pas là. Les outils numériques sont parfois à l’origine de la construction et de la mise en place de réseaux. En effet, c’est bien parce qu’il a fallu comprendre comment enseigner de nouveaux outils numériques tels que les ERPs, parce qu’il a fallu initier de jeunes élèves aux bases de l’algorithmique et des étudiants à la médiation scientifique, que se sont constitués des partenariats pédagogiques entre enseignants. C’est également en raison de l’explosion des outils numériques que les modes de communication ont. Il est donc primordial d’outiller nos étudiants dans ce monde en mouvement, notamment grâce à des applications web qui valorisent et font la publicité de leurs compétences. Ainsi, le numérique est bien au service de la collaboration, tout autant en réponse qu’à l’initiative de celle-ci.

Communications

La collaboration et les partenariats ne sont bien sûr pas dépendants du numérique et ne peuvent être réduits à l’usage des dispositifs socio-techniques. Il faut reconnaître cependant que les outils dont nous disposons aujourd’hui facilitent grandement nos échanges et notre travail collectif, contribuent à la “communauté augmentée”. Avec un usage raisonné, ils permettent de réduire les distances spatiales, temporelles mais aussi culturelles. En effet, qu’il s’agisse de réseaux sociaux, de plateformes de travail ou de formation, d’applications logicielles, les utilisations et les développements sont multiples. Les pratiques et les expériences menées témoignent par exemple de collaboration entre associations et étudiants pour faire découvrir la robotique à des élèves. Sans être un but en soi ni un outil instrumentalisant simplement des pratiques, le numérique s’inscrit également intelligemment dans une approche collaborative de la formation par les enseignants comme le montrent les quiz produits pour IUTenLigne. Les applications et les dispositifs numériques peuvent aussi se montrer puissants dans la construction, la formalisation et la co-évaluation des compétences.

Communications

À l’échelle d’un département, d’un IUT ou plus largement d’une ARIUT ou du réseau ADIUT des IUT, la notion de collaboration avec des partenaires institutionnels et socio-économiques est dans l’ADN même des IUT. Outre l’ancrage de la formation dans l’approche métier, ces partenariats apportent une dynamique interne comme externe. En réponse aux besoins exprimés par les acteurs des milieux économiques, les équipes pédagogiques travaillent de concert avec les professionnels dans l’optique d’une meilleure adéquation entre compétences attendues et connaissances requises ; en réponse aux évolutions des politiques territoriales et ministérielles, les IUT sont force de proposition pour adapter leurs pratiques et ouvrir leur champ d’expérimentation tout en continuant à assurer leur mission d’insertion et de formation technologique professionnalisante.

Communications

Amener les étudiants vers des terrains autres que celui de leur spécialité de formation, sensibiliser les étudiants à l’environnement social dans lequel ils vivent et seront amenés à évoluer professionnellement mais aussi personnellement, ne sont pas inscrits de façon formelle dans nos programmes pédagogiques. Pour autant, cette ouverture sociale et sociétale est nécessaire à une insertion réussie dans le monde professionnel. Les collaborations avec les acteurs socio-économiques ou entre enseignants de spécialités diversifiées offrent dans un cas l‘opportunité de confronter l’étudiant aux réalités de l’exercice de leur futur métier, dans l’autre cas de s’interroger sur les dimensions autres que purement techniques des compétences qu’ils doivent acquérir. Importance des relations professionnelles, respect de l’éthique professionnelle, autant de questions que les étudiants sont amenés à se poser et auxquelles ils sont sensibilisés à travers des projets transverses en lien avec les milieux professionnels.

Communications

La mise en réseau, tant des acteurs internes que des partenaires institutionnels et industriels du système IUT, représente un élément fort de notre souci permanent de professionnalisation de nos formations. Si cette mise en réseau s’avère être un des garants de l’insertion de nos étudiants, elle fonctionne aussi comme un vecteur clé de la motivation des apprenants et des équipes d’encadrement. Ce partenariat de par sa mise en situation permet une approche pertinente de la réalité. C’est bien cette co-construction des compétences des étudiants, basée sur la relation savoirs académiques/savoirs professionnels, qui scelle la validité et la solidité du processus. L’enjeu de la démarche n’en reste pas moins l’essaimage des expériences mises en place.

Communications

Les partenariats mis en place par le réseau IUT, particulièrement dans un tissu socio-économique de proximité, répondent à des objectifs diversifiés dont les répercussions se perçoivent tant sur le devenir des diplômés, les pratiques des enseignants que les questions d’aménagement du territoire. Si l’insertion professionnelle reste le cœur du système, l’interférence des usages du monde académique et du monde professionnel induit un enrichissement mutuel. Cet enrichissement amène à revisiter les démarches pédagogiques ainsi que les modalités des activités de recherche.
La pérennité de ces partenariats, enjeu important du projet, dépend autant de la volonté des équipes pédagogiques que de celle des politiques.

Communications

Au-delà des collaborations que l’on pourrait traditionnellement s’attendre à trouver entre un IUT et des acteurs locaux comme les entreprises, les collectivités territoriales ou les instituts d’enseignement, il existe des partenaires pédagogiques moins communs que sont les établissements culturels. Cette collaboration entre IUT et partenaires culturels, tels que des musées, compagnies de théâtre, scènes nationales, invite les étudiants à construire un projet qui va répondre aux attentes des partenaires, comme la conception de produits numériques culturels, et aux exigences pédagogiques de professionnalisation. Ce n’est pas tout, cette collaboration est une occasion pour les étudiants de découvrir des outils pédagogiques originaux, la méthode théâtrale pour gagner de la confiance en soi par exemple et de s’impliquer dans la vie culturelle locale.

Communications

Le développement à l’international est une préoccupation des IUT que ce soit localement, régionalement ou nationalement. Cette volonté nécessite des partenariats avec des universités étrangères qui permettent ensuite à nos étudiants de DUT et de licence professionnelle, de s’ouvrir sur d’autres cultures. En complément de cette ouverture, ces partenariats, ces échanges amènent aussi à développer des compétences professionnelles autour de la collaboration notamment. C’est aussi l’occasion d’enrichir le PPP et d’élargir sa vision des métiers. Les actions pédagogiques et les dynamiques de réseau qui constituent le cadre de cette politique sont une source de motivation pour les étudiants et les enseignants par les innovations que ces dispositifs peuvent apporter.

Communications

Synthèse JPP 2017

Synthèse des sessions :

Construire une communauté de pratique
Le projet : terrain de l’intelligence collective
Le numérique au service de la collaboration
Le réseau, clé de la professionnalisation
Les réseaux de professionnels, des acteurs de la formation
Partenariat, culture et technologie au service de la professionnalisation